Leucémie myéloïde

Lisez tout sur la leucémie myéloïde aiguë (lma) et la leucémie myéloïde chronique (lmc): fréquence, signes, traitement et pronostic!

Leucémie myéloïde

queLeucémie myéloïde Les médecins se réfèrent à certaines formes de cancer du sang. En fonction de l'évolution, on différencie la leucémie myéloïde aiguë (ALL) et la leucémie myéloïde chronique (LMC). Les deux sont particulièrement fréquents chez les adultes d'âge avancé. De plus, dans les deux cas, les hommes sont légèrement plus touchés que les femmes. Lisez toutes les informations importantes sur la leucémie myéloïde!

Codes CIM pour cette maladie: Les codes CIM sont des codes de diagnostic médical valides à l'échelle internationale. Ils sont trouvés par ex. dans les lettres du médecin ou sur les certificats d'incapacité. C92

Présentation du produit

Leucémie myéloïde

  • C'est ainsi que se développe la leucémie myéloïde

  • Leucémie myéloïde aiguë (LMA)

  • Leucémie myéloïde chronique (LMC)

C'est ainsi que se développe la leucémie myéloïde

Dans une leucémie myéloïde est dans certains endroits les La formation de sang dans la moelle osseuse est perturbée:

L'origine commune de toutes les cellules sanguines (globules rouges et blancs et plaquettes) sont les Les cellules souches, D'eux, initialement deux types de cellules progénitrices, y compris le soi-disant cellules progénitrices myéloïdes, A partir d'eux, deux groupes de globules blancs (monocytes et granulocytes) se développent via plusieurs précurseurs et - via d'autres précurseurs - tous les globules rouges et les plaquettes (les globules blancs restants proviennent des cellules précurseurs lymphoïdes).

Les cellules progénitrices myéloïdes constituent également le point de départ d'une leucémie myéloïde: les précurseurs des globules blancs qui en résultent peuvent dégénérer puis se multiplier de façon incontrôlable. Cela se traduit par de grandes quantités de globules blancs immatures qui déplacent progressivement les globules blancs sains et fonctionnels. La quantité de globules rouges et de plaquettes diminue également.

Après la maladie, les médecins distinguent deux formes de leucémie myéloïde:

  • la Leucémie myéloïde aiguë (LMA) se développe assez soudainement et progresse rapidement.
  • la Leucémie myéloïde chronique (LMC) d'autre part prend un cours lent et rampant.

Leucémie myéloïde aiguë (LMA)

La leucémie myéloïde aiguë est la forme la plus courante de leucémie aiguë en Allemagne. Dans l'ensemble, cependant, c'est rare: près de quatre personnes sur 100 000 l'obtiennent chaque année. Les personnes affectées sont avant tout des adultes. Le risque de maladie augmente avec l'âge: environ la moitié de tous les patients ont plus de 70 ans.

Remarque: Il existe plusieurs sous-formulaires de AML. Ils diffèrent, par exemple, dans les caractéristiques externes et les changements génétiques des cellules cancéreuses.

Symptômes et diagnostic

La LAM se manifeste habituellement par des symptômes dans quelques semaines. Ceux-ci sont principalement causés par le fait que dans le corps des patients de moins en moins de cellules sanguines saines sont présentes:

Donc, le manque de globules rouges déclenche un anémie (Anémie): Les patients sont pâle, ressens toi fatigué et battu, sont moins puissant et conseillé rapidement à bout de souffle, Le manque de globules blancs sains peut fièvre causer. En outre, les patients sujettes aux infections, Le manque de plaquettes augmente la saignement, Ceci est mis en évidence par le fait que les patients ont des saignements de la gencive ou du nez plus fréquentes et des ecchymoses facilement. En outre, il faut plus de temps pour que le saignement s'arrête (comme les menstruations chez les femmes ou les plaies saignantes).

Comme les cellules cancéreuses se propagent dans tout le corps, la leucémie myéloïde aiguë s'accompagne d'autres symptômes. Cela peut être, par exemple ganglions lymphatiques enflés, Douleur osseuse et articulaire, difficulté à respirer et lésions cutanées être. Une attaque du système nerveux central peut être due, entre autres choses maux de tête, vomi, vision floue et paralysies exprimer.

Pour en savoir plus sur les signes de cancer du sang aigu, voir Leucémie: symptômes.

Diagnostic de la LAM

Les symptômes mentionnés peuvent non seulement se produire dans la leucémie myéloïde aiguë, mais aussi dans de nombreuses autres maladies. Pour clarification, le médecin est le premier antécédents médicaux soulever et le patient examiner physiquement.

Dans la prochaine étape, suivez des tests sanguins et prendre un échantillon de moelle osseuse (La moelle osseuse) confirmez. L'échantillon est analysé avec précision en laboratoire: Les cellules cancéreuses existantes sont examinées pour leurs caractéristiques cellulaires externes et leurs modifications génétiques. Cela aide le médecin à déterminer le type de leucémie. Si AML est présent, l'examen peut également montrer quel sous-groupe de la maladie est impliqué. Les différents sous-types de LMA diffèrent dans le cours de la maladie et le pronostic. En outre, certaines thérapies fonctionnent mieux pour certains types de LMA que d'autres.

Pour voir si et dans quelle mesure le cancer s'est propagé dans le corps, le médecin fera plus de recherches. Pour plus d'informations, voir Leucémie: Examens et diagnostics.

Thérapie de AML

La leucémie myéloïde aiguë est une maladie très grave. Il doit donc être traité dans un centre cancéreux du sang (centre hématologique-oncologique).

La plupart des patients en ont un chimiothérapie, Quels médicaments anticancéreux (cytostatiques) sont administrés dans lesquels la posologie est déterminée individuellement pour chaque patient. Il en va de même pour le schéma thérapeutique exact (nombre de cycles de traitement, durée totale de la chimiothérapie, etc.).

Parfois, il peut être utile de remplacer la moelle osseuse malade par du tissu sain: les patients recevront des cellules souches hématopoïétiques saines après que leur propre moelle osseuse a été détruite par une chimiothérapie agressive. cette les cellules souches mais ne convient pas à tous les patients.

Dans certains cas de leucémie myéloïde aiguë, d'autres thérapies peuvent être envisagées. Ceux-ci comprennent, par exemple, ce que l'on appelle tyrosine kinase inhibitor aussi bien que Anticorps monoclonaux, Ces nouvelles approches thérapeutiques ne sont pas encore approuvées ou encore standard dans le traitement de la LMA. Jusqu'à présent, ils ne sont utilisés que dans certains cas.

Pour plus d'informations sur les différentes thérapies, voir Leucémie: Traitement.

Pronostic d'AML

Si une leucémie myéloïde aiguë n'est pas traitée, elle peut entraîner la mort en quelques semaines. Par conséquent, la thérapie complète doit être démarrée immédiatement après le diagnostic. Ensuite, il y a une chance que le cancer régresse complètement (rémission complète). Dans certains cas, cette chance de guérison dépend, entre autres, de l'âge:

Il se situe entre 70 et 80% chez les patients de moins de 50 ans. Dans le groupe d'âge des 50 à 75 ans, il chute de 50 à 60%. Chez les patients de plus de 75 ans, le traitement par AML ne peut être complètement réprimé que dans 30 à 40% des cas. Néanmoins, le traitement est important ici: il peut garder les patients en vie plus longtemps. En outre, il peut soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des patients.

Leucémie myéloïde chronique (LMC)

La leucémie myéloïde chronique (LMC) est rare. Chaque année, seulement une ou deux personnes sur 100 000 tombent malades. La plupart ont entre 50 et 60 ans en ce moment. En principe, cependant, la LMC peut éclater à tout âge. Comme pour les autres formes de leucémie, les hommes sont plus susceptibles d'être affectés que les femmes.

Symptômes et diagnostic

Le diagnostic de «leucémie myéloïde chronique» est souvent une coïncidence avec le médecin de famille. La raison en est que Les symptômes de la LMC se développent habituellement très lentement et sont assez imprécis depuis longtemps. Par exemple, ça compte pâleur, fatigue, faiblesse générale et efficacité réduite, Certains patients ont aussi fièvre (sans infection détectable), perdre du poids et transpirer la nuit, Au fil du temps, plus de symptômes accompagnent généralement cela, par exemple un Pression dans l'abdomen supérieur gauche, C'est d'un rate hypertrophiée causé.

Dans l'ensemble, une LMC se déroule généralement en trois phases différentes. Lire la suite de Leucémie: symptômes.

Les symptômes mentionnés peuvent avoir plusieurs causes différentes. Cela inclut les maladies graves telles que la leucémie myéloïde chronique. Les plaintes doivent donc toujours être clarifiées par un médecin. Ce sera le premier Antécédents médicaux du patient élever (anamnèse). Puis suit un examen physique.

Fournir des preuves claires d'une CML des tests sanguins et un Examen de la moelle osseuse, Un échantillon de la moelle osseuse est prélevé à l'aide d'une aiguille spéciale sous anesthésie locale (ponction de la moelle osseuse). Le tissu est ensuite analysé en laboratoire.

Il fait également partie de cette analyse de laboratoire pour étudier le matériel génétique (les chromosomes) dans les cellules cancéreuses. Dans plus de 90 pour cent de tous les patients atteints de LMC, les soi-disant chromosome Philadelphie prouver. C'est ce que l'on appelle un chromosome 22 altéré de façon caractéristique: une partie de ce chromosome a été cassée et remplacée par un fragment de chromosome 9 (le fragment cassé du chromosome 22 occupe le site de fracture du chromosome 9). Le résultat est que le corps produit un variant pathologiquement altéré de l'enzyme tyrosine kinase. Il est responsable de la croissance incontrôlée des cellules cancéreuses.

Thérapie de CML

Le traitement de la leucémie myéloïde chronique dépend, entre autres, de la phase de découverte de la maladie. La plupart des patients reçoivent ce qu'on appelle tyrosine kinase inhibitor (en particulier l'imatinib): ils bloquent l'enzyme décrite ci-dessus, ce qui stimule la croissance des cellules cancéreuses chez presque tous les patients.

Si l'état du patient s'aggrave et que les inhibiteurs de la tyrosine kinase ne sont plus efficaces, on peut transplantation de cellules souches allogéniques en question.Les personnes atteintes recevront des cellules souches hématopoïétiques saines provenant d'un donneur (après que leur propre moelle osseuse a été détruite par une chimiothérapie intensive).

Dans la troisième et dernière phase de la maladie (crise blastique), la leucémie myéloïde chronique est similaire à la leucémie aiguë. Il est ensuite traité de manière similaire, à savoir avec un chimiothérapie, Il doit être initié dès que possible, car sans traitement, la plupart des patients meurent en quelques semaines dans cette phase de la maladie.

Pour plus d'informations sur le traitement de la leucémie myéloïde chronique, voir Leucémie: Traitement.

Pronostic de la LMC

De nombreux patients atteints de LMC répondent bien au traitement par des inhibiteurs de la tyrosine kinase tels que l'imatinib. De tous les patients sous imatinib, 85 à 90 pour cent vivent cinq ans après le diagnostic.

Aussi efficace que soient les médicaments, il ne fonctionnera pas pour guérir la LMC. Cela vaut également pour la chimiothérapie et le traitement par interférons. Jusqu'à présent, seule la greffe de cellules souches offre la chance, la chronique leucémie myéloïde repousser complètement.

Ces valeurs de laboratoire sont importantes

  • Granulocytes basophiles
  • erythrocytes
  • leucocytes
  • réticulocytes
  • plaquettes


Comme Ça? Partager Avec Des Amis: