Ehec

Ehec est habituellement asymptomatique avec diarrhée aqueuse, nausée et douleur abdominale. Découvrez tout ce qui concerne l'ehec ici!

Ehec

dessous EHEC (EnteroBämorrhagische escherichia coli) est entendu comme signifiant certaines souches de la bactérie intestinale Escherichia coli. En général, une infection EHEC est peu de symptômes de diarrhée aqueuse, des nausées et des douleurs abdominales. Dans de rares cas, cependant, la maladie peut être bien sûr menaçant le pronostic vital quand une inflammation de l'intestin se développe sanglante (colite hémorragique) ou d'un syndrome hémolytique et urémique (SHU). Découvrez tout ce qui concerne l'EHEC ici.

Codes CIM pour cette maladie: Les codes CIM sont des codes de diagnostic médical valides à l'échelle internationale. Ils sont trouvés par ex. dans les lettres du médecin ou sur les certificats d'incapacité. D59A04

Présentation du produit

EHEC

  • description

  • symptômes

  • Causes et facteurs de risque

  • Examens et diagnostic

  • traitement

  • Cours de la maladie et pronostic

  • prévention

EHEC: description

L'abréviation EHEC signifie Escherichia coli entérohémorragique. Ce sont certaines souches bactériennes de l'espèce bactérienne Escherichia coli (E. coli). Les bactéries EHEC sont parfois appelées à tort virus EHEC.

Occurrence et fréquence

Les maladies EHEC se produisent partout dans le monde. Les nourrissons de moins de cinq ans sont les plus fréquemment touchés, mais tous les groupes d'âge peuvent être infectés par l'EHEC. En 2013, selon l'Institut Robert Koch (RKI), représenté 30 pour cent de tous les cas de EHEC chez les enfants de moins de cinq ans Allemagne. Au total, 1621 cas ont été signalés à la RKI la même année. Chez deux patients, les conséquences de l'infection par l'EHEC ont entraîné la mort. Que le nombre de nouveaux cas signalés de EHEC en 2013, le deuxième plus haut (le plus élevé: EHEC 2011) était que les patients et les médecins est, selon l'Institut Robert Koch en raison le plus susceptible de l'attention accrue à l'épidémie EHEC en 2011 en Allemagne et d'autres pays.

EHEC épidémie 2011

L'année 2011 est un cas particulier: il y a eu plus de signalements d'éclosions d'EHEC. Une souche EHEC jusqu'alors inconnue a déclenché des maladies extrêmement graves début mai 2011, en particulier chez les femmes adultes du nord de l'Allemagne. La partie affectée, la principale complication de l'infection EHEC, les HUS (__gVirt_NP_NN_NNPS<__ syndrome hémolytique et urémique) ont été observées. Il fait état d'un total de 4.908 infections à EHEC, plus de cinq fois plus de cas encore en 2010 (selon RKI: 918). Alors que les années précédentes, principalement les petits enfants ont été touchés avec près de 50 pour cent des cas, ce groupe d'âge fait en 2011 seulement 14 pour cent des infections à EHEC. 21 cas se sont terminés mortellement.

EHEC: symptômes

Surtout chez les adultes EHEC est souvent sans signes. Il n'y a généralement pas d'autres symptômes EHEC. Les bactéries sont excrétées après une à trois semaines de selles et peuvent être transférées à d'autres personnes en mauvaise hygiène. Si des plaintes surviennent pendant l'infection EHEC, le patient est généralement malade. Ils se plaignent de diarrhée aqueuse, ont des crampes abdominales et doivent vomir. Dans de rares cas, une légère fièvre est l'un des symptômes de l'EHEC. Dans de rares cas, l'infection par EHEC est très grave. Les symptômes suivants peuvent se produire:

Inflammation intestinale sévère (colite hémorragique)

Dans 10 à 20 pour cent des infections à EHEC, une image clinique sérieuse se développe. Les personnes âgées, les nourrissons et les personnes immunodéprimées sont particulièrement susceptibles d'être touchés. Les bactéries EHEC provoquent une inflammation intestinale sévère. Les patients ont des crampes abdominales très douloureuses et une diarrhée sanglante. Il peut y avoir de la fièvre. Les médecins parlent dans cette maladie de la colite hémorragique, qui se traduit par des moyens d'inflammation intestinale saignante.

Anémie et faiblesse rénale (syndrome hémolytique et urémique)

Dans le cadre d'une infection EHEC peut également dangereux syndrome hémolytique et urémique (SHU) se produire: En raison des toxines EHEC aller globules rouges à base (hémolytiques) et il est à l'anémie (anémie). Les patients se sentent donc flasques et sont remarquablement pâles. En outre, les toxines bactériennes endommagent les parois des vaisseaux sanguins et les plaquettes (thrombocytes). Cela conduit à une forte tendance au saignement.

Par conséquent, il y a un saignement, ce qui peut être considéré comme une tête d'épingle, punctiformes hémorrhagies dans la peau ( « pétéchies »). De plus, les reins et donc l'excrétion liquidienne ne fonctionnent plus correctement. En conséquence, les personnes affectées principalement stocker de l'eau sur les jambes (œdème). Les reins peuvent échouer complètement (insuffisance rénale aiguë). La désintoxication du sang est par conséquent limitée. Cela peut conduire à des états de confusion ou de crises.

Quels sont les agents pathogènes ne peuvent pas être tuer par la chaleur et ce qu'il faut rechercher, en particulier dans les pays tropicaux tout en mangeant.

ECEH: causes et facteurs de risque

Les infections à EHEC sont causées par des souches spécifiques de la bactérie Escherichia coli (E. coli).Des millions de bactéries E. coli appartiennent à la flore intestinale normale des humains et des animaux. Là, ils accomplissent des tâches importantes: ils décomposent les nutriments indigestes et repoussent les agents pathogènes. Cependant, EHEC sont des souches de ces bactéries qui peuvent rendre les humains malades. À tort, ils sont parfois appelés virus EHEC, même si elles sont des bactéries.

Contagion avec EHEC

Les bactéries EHEC se trouvent normalement dans l'intestin des ruminants tels que les bovins, les moutons ou les chèvres. Ils sont excrétés dans les déjections. La contagion se fait généralement par l'intermédiaire d'aliments contaminés par du fumier (fumier animal liquide utilisé pour fertiliser les champs). Chez les petits enfants, le contact direct avec les animaux comporte également un risque de maladie.

Le risque d'infection par l'EHEC est également accru lors de la consommation de certains aliments, tels que le lait non pasteurisé ou la viande crue. À l'été 2011, il y a eu des cas fréquents d'EHEC. La source exacte de l'infection n'a pu être trouvée. Cependant, les chercheurs pensent que les légumes à feuilles vertes crues comme les germes ou les épinards sont responsables des éclosions.

EHEC peut également être transféré par l'eau contaminée, par exemple en buvant ou en se baignant dedans. Pour infecter avec EHEC, seul un très petit nombre (environ 100) de bactéries est nécessaire. C'est pourquoi la transmission d'une personne à l'autre est plus fréquente qu'avec d'autres maladies. Encore une fois, les agents pathogènes trouvés dans le mouvement de l'intestin et passer par une infection par frottis et une mauvaise hygiène sur la prochaine personne. Le temps entre l'infection et les premiers symptômes de la maladie (période d'incubation de EHEC) est de deux à dix, mais en général trois à quatre jours.

Pourquoi EHEC est-il dangereux pour les humains?

L'EHEC produit des toxines, appelées shigatoxines (Stx), qui finissent par déclencher les symptômes de l'EHEC. À ce jour, les chercheurs ont découvert de nombreux sous-groupes (sérotypes) d'EHEC. Ceux-ci peuvent provoquer une variété de symptômes chez les humains, allant de légères plaintes gastro-intestinales à une inflammation intestinale sévère. Dans le monde entier trouve une sérotype EHEC O157: H7 le plus souvent (O et H reposer pendant des structures de surface spécifiques de chaque souche de E. coli). Les sérotypes O103 et O26 suivent.

Mode d'action des toxines EHEC

Les toxines shiga formées, également appelées vérotoxines, se lient aux cellules humaines, en particulier aux parois des vaisseaux sanguins des humains. Là, ils bloquent la construction de protéines importantes et les cellules affectées meurent. En outre, certaines souches d'EHEC peuvent "éclabousser" des protéines nocives dans les cellules du corps. Grâce à ce mécanisme, les pathogènes peuvent également s'attacher étroitement aux cellules de l'intestin.

Il existe deux groupes principaux de toxines Shiga toxiques, la toxine Shiga 1 (stx1) et la toxine Shiga 2 (Stx2). Le groupe Stx1 provoque principalement la diarrhée. EHEC, qui forme Stx2, provoque principalement des maladies graves telles que le syndrome hémolytique et urémique (SHU). Cela explique aussi pourquoi l'EHEC a provoqué une épidémie aussi grave en Allemagne en 2011. Parce que le sérotype EHEC nouvellement découverte O104: H4 formes à la fois les toxines Shiga 1 et 2. En conséquence, cette souche est particulièrement agressive.

EHEC: diagnostic et examen

En cas de diarrhée, la personne a des mouvements de l'intestin plus de trois fois par jour. La chaise est déformée et a une teneur élevée en eau (> 75%) - elle est donc liquide. Dans la plupart des cas, la quantité élevée de liquide augmente également la quantité de selles (> 250 grammes par jour). Si un patient se présente avec cette condition dans une pratique, le médecin effectuera des examens quel que soit l'âge. Le bon contact pour une infection présumée à EHEC est d'abord le médecin de famille. En cas de symptômes graves (diarrhée sévère, état général médiocre), un hôpital avec un service d'infection doit être visité directement.

Anamnèse et examen physique

Dans un premier temps, les médecins à quelques questions (anamnesis), afin de détecter d'éventuels signes de EHEC supplémentaires: À quelle fréquence avez-vous un mouvement de l'intestin? Comment est la forme de la chaise? Du sang est-il ajouté aux selles? Tout aussi cruciales sont les questions sur la fièvre, la douleur abdominale et la fréquence ou l'apparence de l'urine. Le sang dans l'urine est une indication potentielle de reins endommagés.

Le médecin demandera également des facteurs de risque possibles. Ceci est une tentative de traquer une source d'infection avec EHEC. Inventé le contact avec les animaux dans une ferme? Des légumes non lavés ou de la viande crue ont-ils été mangés? Avez-vous eu des contacts avec des personnes souffrant de diarrhée, par exemple au travail?

Une autre information importante est la profession de la personne concernée. S'il travaille avec de la nourriture, cela peut expliquer et freiner la propagation des infections EHEC. Il prend également en compte quels médicaments sont pris. En particulier, l'utilisation excessive de laxatifs (laxatif) peut conduire à une diarrhée sévère et mimer une infection.

Au cours de l'examen physique, le médecin recherchera des signes d'insuffisance rénale ou des lésions rénales telles qu'un œdème ou du sang dans l'urine. Si le patient se sent faible et inhabituellement pâle, cela peut être une indication d'anémie. La peau est également examinée soigneusement par le médecin.Des saignements plus petits (pétéchies) indiquent une coagulation sanguine perturbée.

Trouver simultanément avec des signes de diarrhée sanglante de la fonction rénale altérée, la coagulation du sang pauvre ou l'anémie, le patient est immédiatement hospitalisé dans une clinique et isolé des autres patients. Il y a ensuite d'autres investigations.

Examen des échantillons de selles

Il y a plusieurs causes de diarrhée. Avec un échantillon de selles, le médecin peut essayer de trouver la cause. Chez les patients souffrant d'EHEC, la diarrhée sans sang est habituellement présente, mais ne présente par ailleurs aucune restriction de santé. Dans un échantillon de selles, EHEC peut parfois détecter du sang caché (occulte) dans les selles.

Dans certaines situations, le médecin organisera un examen de chaise spécial sur EHEC. Selon les directives EHEC 2011 de la Société allemande de médecine générale, cela s'applique si

  • le patient a la diarrhée et le sang est visible dans les selles
  • le patient travaille directement avec de la nourriture
  • la personne touchée a été en contact avec des patients atteints du SHU
  • Les enfants souffrent de faiblesse rénale

Tests de sang et d'urine

Lors de l'examen du sang, une attention particulière est accordée aux valeurs qui parlent d'un syndrome hémolytique et urémique induit par l'EHEC (HUS). C'est en particulier le nombre de globules rouges et de plaquettes. Les globules rouges et les plaquettes peuvent être considérablement réduits car ils sont détruits par les toxines de l'EHEC.

Des valeurs rénales altérées dans le sang (par exemple, la créatinine) indiquent une altération possible du rein par l'infection EHEC. De plus, les paramètres inflammatoires (globules blancs, protéine C-réactive) sont déterminés dans le sang. Cependant, des niveaux élevés d'inflammation indiquent seulement une infection, ils ne sont pas une preuve de EHEC. Lors de l'examen de l'urine (avec ce que l'on appelle la piqûre urinaire), les médecins prêtent une attention particulière au sang et aux protéines cachés. Ceux-ci peuvent être détectés dans un trouble fonctionnel des reins.

Preuve des toxines EHEC

Plus important encore dans une infection EHEC suspectée est d'étudier si les bactéries nécessaires ont suivi pour la production de poison (la production de toxines) gènes ont (détection des toxines), et si elles forment réellement les toxines (détection des toxines). La détection des gènes de la toxine se fait par un examen PCR (réaction en chaîne de la polymérase) de la matière fécale. Pour la détection des toxines, les E. coli obtenus à partir du matériel du patient sont d'abord propagés en culture. Dans cette culture, les toxines Shiga peuvent être détectées avec ce qu'on appelle ELISA (Enzyme Linked Immunosorbent Assay).

EHEC: traitement

Bien qu'il concerne avec EHEC aux bactéries (il n'y a pas de virus EHEC!), Un traitement antibiotique est actuellement pas recommandée, car un tel traitement prolonger l'élimination des bactéries et provoque une libération accrue de la toxine de la bactérie pourrait. Cependant, des recherches récentes indiquent qu'une thérapie antibiotique à haute dose peut être bénéfique. Cependant, cela doit être vérifié par d'autres études. La diarrhée ne doit pas être traitée avec des médicaments tels que le lopéramide diarrhéique aussi parce qu'ils empêchent la précipitation de l'agent pathogène avec le président ainsi.

La thérapie EHEC est donc généralement purement symptomatique. Quelles mesures sont nécessaires dépend de la gravité de la maladie. En règle générale, un remplacement de liquide et de sel est nécessaire: les patients perdent sur les sels de la diarrhée (électrolytes) tels que le potassium et le sodium. Ceux-ci jouent un rôle important, par exemple, dans la fonction du cœur, des nerfs et des muscles.

Même une fonction rénale perturbée affecte les niveaux d'électrolytes dans le corps. Par conséquent, les pertes d'électrolytes sont compensées par des perfusions, des comprimés ou de la poudre d'électrolyte. La même chose s'applique à l'équilibre hydrique des patients, car les patients perdent également l'excès d'eau par diarrhée.

Traitement du syndrome HU

Depuis la complication du syndrome hémolytique et urémique (SHU) peut avoir la vie en danger, le traitement purement symptomatique ne suffit pas. La fonction rénale affaiblie est stimulée par des médicaments spéciaux (diurétiques). Si les reins échouent complètement, une procédure de remplacement rénale telle que la dialyse ("lavage du sang") est nécessaire. La dialyse est utilisée pour nettoyer le sang des déchets. Eventuellement, le plasma sanguin du patient, similaire à une dialyse, nettoyé avec ce qu'on appelle l'aphérèse du plasma.

En outre, il existe d'autres mesures de traitement, mais leur efficacité et leur tolérabilité jusqu'à présent, il n'y a pas d'études à long terme. Dans le journal médical "The New England Journal of Medicine" a été présenté en 2011, une étude dans laquelle, entre autres choses, des experts allemands ont été impliqués. Selon les résultats de l'étude, le traitement du SHU par EHEC avec une substance active spéciale appelée eculizumab promet le succès. C'est l'un des médicaments les plus chers de tous les temps, avec des coûts annuels de traitement d'environ 400 000 €, et son utilisation n'est possible que dans des centres de traitement spécialisés.

En savoir plus sur les études

  • la collecte de sang
  • analyse de sang

EHEC: évolution de la maladie et pronostic

En règle générale, une simple infection EHEC guérit sans conséquences. Cependant, des complications telles que l'hémorragie intestinale ou le syndrome hémolytique et urémique (SHU) peuvent avoir des conséquences à long terme: environ 50% des enfants contractant un SHU ont alors besoin d'un traitement de substitution rénale (dialyse) en raison de lésions rénales permanentes. Jusqu'à 40% développent une hypertension et une insuffisance rénale chronique dans les dix à quinze ans suivant le SHU. Dans l'épidémie en 2011, le taux de mortalité était d'environ un pour cent. Compte tenu des études précédentes, ce taux est d'environ deux pour cent. Il est élevé dans un syndrome hémolytique et urémique compliqué, dans lequel environ 4% des personnes meurent.

En savoir plus sur les thérapies

  • aphérèse
  • transfusion sanguine
  • les cellules souches

EHEC: Prévention

L'Institut Robert Koch a émis des recommandations pour se protéger et protéger son environnement contre l'infection EHEC. Ces recommandations s'adressent principalement aux nourrissons, aux personnes âgées, aux immunodéprimés et aux femmes enceintes:

Faites attention au contact direct avec les animaux

Cela s'applique, par exemple, dans un zoo pour enfants. Veillez à ne pas mettre vos mains dans la bouche après le contact avec l'animal. Évitez de manger et de boire en même temps. Lavez-vous soigneusement les mains avec de l'eau chaude et du savon.

Conservez votre nourriture bien fraîche

C'est surtout de la vraie nourriture périssable. Parce que les bactéries EHEC se multiplient le mieux à une température de 37° Celsius.

Lavez soigneusement vos fruits et pelez-les si nécessaire

EHEC peut être sur les légumes et les fruits lorsque le fumier animal (fumier) a été utilisé comme engrais.

Ne mangez pas de légumes ou de légumes

Comme pour la préparation de la viande, il faut faire attention à un chauffage de la nourriture à au moins 70° C pendant dix minutes.

Ne consommez pas de produits animaux bruts

Évitez de manger de la viande crue ou sous-cuite. La même chose s'applique au lait cru et aux produits fabriqués à partir de celui-ci. Seulement dans les produits animaux bien chauffés EHEC et ses toxines sont inoffensifs.

Assurez-vous d'avoir un environnement de cuisson propre

Nettoyer soigneusement la vaisselle, les couverts, les surfaces de travail, les serviettes et les planches à découper après avoir préparé des aliments crus. Ainsi, les bactéries EHEC ne peuvent pas être transférées à l'aliment préparé suivant.

Lavez-vous soigneusement les mains avec de l'eau chaude et du savon

Cela est particulièrement vrai après avoir utilisé les toilettes, après avoir travaillé avec des aliments crus et avant de manger ou de boire.

Aller chez le médecin à temps

Cela est particulièrement vrai pour plusieurs jours de diarrhée persistante ou si vous trouvez le sang des selles. Surtout chez les nourrissons et les tout-petits devrait rapidement consulter un médecin, si elle est distribuée au cours de la journée diarrhée entassée.

Empêcher la propagation

Pour éviter la propagation de EHEC, des mesures d'hygiène approfondies sont d'une importance énorme. Cela limite également avec succès la transmission d'une personne à une autre. Si les patients sont hospitalisés dans un hôpital, ils sont pris en charge séparément. Ce n'est que lorsque les bactéries EHEC ne sont plus détectables après trois échantillons de selles que l'isolement est levé. Les personnes infectées travaillant dans des installations communautaires telles que les écoles peuvent ne pas y travailler tant qu'elles quittent l'EHEC. La même chose s'applique aux travailleurs qui travaillent avec de la nourriture. Comme les infections sont déjà suspectes, on essaie de détecter et de contenir la propagation de l'EHEC tôt.

Ces valeurs de laboratoire sont importantes

  • bilirubine
  • CRP
  • erythrocytes
  • hématocrites
  • réticulocytes
  • plaquettes


Comme Ça? Partager Avec Des Amis: